Archives du mot-clé Four des Navettes

Balade à Marseille, un apéro urbain sur le GR2013

Rappelez-vous, en 2013 Marseille est désignée Capitale Européenne de la Culture. Ce choix de Bruxelles bien sûr fait sourire beaucoup de monde à l’époque tant la capitale phocéenne véhiculait de clichés. A l’occasion de cet évènement un sentier de grande randonnée dit « de pays » fut créé : le GR2013 Marseille-Provence. D’une longueur de 365 km il propose de partir au rythme lent de la marche à la découverte de la métropole, de ses habitants, de sa culture. Il s’agit aussi d’un chemin à vocation de « randonnée périurbaine » où chacun peut s’imprégner de l’atmosphère de cette métropole complexe , de son caractère cosmopolite où l’art , l’histoire et les traditions s’entremêlent .

Le GR2013 intégral Marseille-Provence Métropole

De passage à Marseille pour l’expo itinérante Unzipped consacrée à l’épopée des Rolling Stones à l’Orange Vélodrome, ces papys rockers qui sévissent encore depuis près de soixante ans, j ‘ai eu le plaisir de suivre les marques rouges et jaunes du GR2013 sur quelques kilomètres. Si l’itinéraire passe par les lieux touristiques quasi incontournables, il emprunte aussi des ruelles peu fréquentées offrant ainsi de nouveaux angles aux marcheurs curieux.

Le GR2013 parcourt la ville au gré de passages inconnus
Balade entre la plage du Roucas
jusqu’au MUCEM

Ainsi, en partant de la plage du Roucas Blanc, je le suivais afin prendre de l’altitude et atteindre Notre-Dame de la Garde (NDG) par ce sentier ponctué de nombreux escaliers qui serpentent ici dans le 6 et 7e arrondissements. L’heure n’est pas à la performance, il fait bon à Marseille s’arrêter sur une place abritée pour prendre un café et flâner dans les ruelles, s’y perdre parfois puis retrouver ses marques. L’ascension vers l’église emblématique est ainsi lente.

Descente vers le port , en arrière-plan Notre-Dame de la Garde
Le GR2013 prend de l’altitude vers l’église emblématique de Marseille

La ville bosselée en contre-bas étirait ses voies rapides vers le nord-ouest et le Vieux Port entouré de ses ouvrages signés Vauban m’invita déjà à descendre. Notre-Dame de la Garde offre une vue splendide à 360° sur la métropole géante. Ne manquez pas de visiter ce monument magnifiquement rénové, imprégné d’une surprenante ferveur malgré l’omniprésence touristique. Des plaques de marbre gravées tapissent les murs de remerciements à la Vierge Marie et perpétuent le souvenir des marins disparus.

Les saveurs et parfums de Marseille
Le quai au miroir sur le Vieux Port
Le TopoGuide GR2013 édité par la FFRP

Avant de rejoindre mes chers bateaux , je fais un détour par le Four des Navettes, ces gourmandises locales parfumées à la fleur d’oranger aussi célèbres ici que les fameuses savonneries. Comme moi, trainez sur port, pénétrez dans les boutiques de souvenirs, craquez quelques euros pour un plateau aux couleurs du Pastis la Cagole puis marchez jusqu’au MUCEM (Le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée).

La dentelle de béton du MUCEM assure ombre et ventilation

Si l’expo permanente est fort intéressante, j ‘avoue que les expos temporaires proposées ne m’ont jamais vraiment passionné depuis que je m’y rends et que j’ai encore du mal à m’y orienté. Reste que l’architecture du MUCEM est unique et m’interpelle toujours, avec sa dentelle de béton et son labyrinthe de fortifications. Après avoir errer sur les chemins de ronde et dans les diverses salles d’expo, je remonte les quais du port .

Parcours périurbain scolaire et rassemblement de vieux gréements au Vieux Port

Je retrouve en passant devant les petits chantiers navals l ‘odeur d’époxy si familière de jadis, celle qui planait dans les ateliers de shape des planches de surf ou les guns de vitesse dans une vie antérieure ! Puis je remonte la Canebière, ce boulevard mythique local long d’un kilomètre en abandonnant le GR2013 filer derrière le port de commerce et reprendre son cours . Le centre ville grouille de vie , les trams se disputent les artères encombrées de bagnoles , de scooters et de trottinettes. Dans la chaleur humide de cet après-midi orageux Marseille a des airs de vacances tant de monde déambule en tenue légère sur ce boulevard. Les badauds s’y agglutinent attirés par le rythme d’un duo squattant le trottoir . Ereinté par mes heures de marche depuis le matin, j’écoute les mélodies orientales de ces artistes de rue, là assis sur un banc en savourant un dernier sorbet avant de reprendre mon train pour Paris à la Gare Saint-Charles. Les deux grandes boucles du GR2013 cachent sans doute d’autres curiosités, des saveurs inconnues entre l’arrière-pays très vallonné et les incontournables calanques. J’y reviendrais.

liens utiles : Bureau des Guides GR2013