Déconfinement : cet été rando sur les côtes bretonnes !

Piégés par le Covid-19 nous ne pouvons aller randonner à l’étranger . Tant pis et tant mieux ! Si la Bretagne reste encore pour vous une terre inconnue qui véhicule une foule de clichés ringards, je vous invite à m’emboiter le pas afin de découvrir ses paysages à couper le souffle entre plages de sable fin, falaises, abers profonds , à vous damner pour ses fruits de mer sur le quai d’un petit port ou ses autres spécialités gastronomiques . Ce sera aussi l’occasion de vous plonger dans sa fabuleuse histoire et sa culture. Châteaux médiévaux, calvaires, forts Vauban, tombeaux pré-historiques, vestiges romains ponctueront votre chemin notamment sur l’incontournable GR34.

Bretagne nord ou Bretagne sud ?

Si vous recherchez le pur granit , une Bretagne sauvage et rude qui affronte sans broncher les tempêtes de la mer d’Irlande, les ports d’attache des corsaires, alors les côtes du Nord, et le Finistère vont vous combler. Les soirs d’été, le soleil couchant joue avec les nuages alors que le matin la brise des marées balaie la brume pour laisser apparaître un décor cent fois renouvelé le long des GR sur des centaines de kilomètres , côte de Granit Rose, route des Abers , phares majestueux , criques profondes battues par le ressac où jouent les oiseaux de mer .

Et puis il y a la Bretagne sud que l’on découvre en descendant vers Lorient . Le climat devient plus doux. Les iles de Groix, Yeu, Belle-Ile-en Mer, presqu’île de Quibéron vous appellent à l’aventure tout proche. Arrive alors le Golfe du Morbihan, un univers préservé peuplé d’une faune protégée , dont la douceur attire, il est vrai, une masse de vacanciers, plaisanciers les mois d’été .

Quand y aller, où se loger en randonnant « étoile » ou en itinérance ?

Région pleine de surprises, notamment météo, prévoyez une randonnée de mai à octobre. J’ai parcouru les côtes bretonnes lors de séjours en « étoile » avec un hébergement fixe sur une semaine et la randonnée itinérante avec matériel de camping . En réduisant le poids au maximum à tous les niveaux , avec du matériel et équipement ultra léger, je ne suis pas parvenu à descendre sous les 12 kg en solo . L’intérêt de partir à deux sera de répartir la charge et donc s’alléger . Si vous optez pour l’itinérance, au delà de cette fourchette, bons nombre de campings sont fermés, sachant que dès la fin août bons nombre de sites ferment également . Lors de la pleine saison estival et a fortiori cette année post confinement , il vaudra bien planifier vos étapes et réserver .

En ultime recours , il vous reste le camping sauvage , jouable mais aléatoire ou un squat des fermes du coin. Elles seront ravies de vous héberger sur leur terrain pour une nuit ou deux , avec pour les plus chanceux une douche et un repas chaud. Il existe de nombreux gîtes sur les chemins de la côte . Certains se sont installés à proximité du GR34 , d’autres sont plus éloignés , de un à trois kilomètres. rando-etapes.bzh vous en propose une sélection. Choisissez les de préférences près des petits bourgs afin de vous ravitailler dans les épiceries ou les marchés les week-end. Vous trouverez des hôtels à tous les prix sur vos itinéraires. Pour ma part j’utilise l’App Booking.com, pratique et rapide. Les plus organisés peuvent aussi réserver un hébergement Airbnb . Enfin, il existe le réseau des Auberges de Jeunesse.

Difficultés, balisages, orientation, App, guides.

Malgré les apparences, les chemins de la côte bretonne peuvent s’avérer éprouvant. Nous ne nous étendrons pas sur la météo. Le vent et la pluie peuvent gâcher n’importe quelle rando n’importe où. En revanche le cumul journalier des dénivelés peut être important sur certains tronçons lorsque le chemin enchaîne montées et descentes de falaises . Vous cheminerez parfois sur des zones très sablonneuses au sommet des dunes . Il vous faudra jouer quelques fois avec la marée haute qui vous obligera à quitter le chemin pour passer par les terres, avec quelques kilomètres de plus au compteur. Les sentiers sont très bien balisés et entretenus par les riverains et les municipalités. Eboulement, pollution, passage vertigineux, tout incident est signalé et propose une alternative. Toutefois la pluie peut rendre extrêmement délicat le passage en zone rocheuse et il conviendra alors de prendre la route .

Côté orientations et guides, les ToposGuide de l’IGN et ceux de la collection Ouest France sont très bien faits pour préparer vos étapes. La collection couvrent l’ensemble des côtes bretonnes.

Les puristes de l’orientation ne partent jamais sans une pile de carte IGN 1:25.000e pour tracer leur route. Quant aux geeks (dont je fais partie !) ils confient leur destin aux App pour smartphone telles Iphigénie , IgnRando ou encore VisoRando. La plupart de ces outils utilisent les fonds de cartes commercialisées par Géoportail .

SELECTION D’ITINERAIRES TESTES – Retour d’expérience

Voici les liens ,dans le désordre, vers les itinéraires parcourus depuis quelques années sur les côtes bretonnes et bien sûr le récit complet de ces véritables aventures entre bonheur .. et douleurs ! . Le GR34 occupe bien sur une place de choix . Je vous invite cependant à visiter l’arrière-pays et ses trésors.

https://wp.me/p6NqC2-HQ

https://wp.me/p6NqC2-On

https://wp.me/p6NqC2-i

https://wp.me/p6NqC2-jp

https://wp.me/p6NqC2-Yn

https://wp.me/p6NqC2-16M

https://wp.me/p6NqC2-1uL

https://wp.me/p6NqC2-1xZ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.