A l’aise glaise… ! Une rando très Laurel et Lardy

Il y a des jours comme çà  où le randonneur se demande ce qu’il fait dans une gare parisienne  presque déserte  pour aller  traîner ses pompes dans une banlieue paumée d’ Île de France dont il situe approximativement la position . Il sait pertinemment que la pluie n’a pas cessé de tomber une bonne partie de la  nuit et sait ce qu’il l’attend une fois descendu d’un RER  à une autre gare dont le nom ne lui rappelle ..rien !

Une longue diagonale entre plaine et bosquets entre les gares de Lardy et Breuillet

La seule certitude naîtra lorsque le randonneur passe en mode patinage sur les chemins détrempés et que la glaise alourdit chaque pied d’un bon kilo. La moyenne n’est plus qu’un vague souvenir et l’estimation de marcher à 4km/h pour réaliser la randonnée dans les temps devient une utopie. Reste alors à prendre son mal en patience et admettre qu’un pas en avant ne signifie pas forcément progression, se réjouir d’avoir toujours des bâtons de marche pour éviter le bain de boue à chaque descente. Le randonneur avec béquilles affublé d’une cape de pluie et sur terrain gras perd alors de sa superbe.

Grisouille et gadouille à tous les étages. A l’aise glaise !

Il n’a pas seulement le look de l’escargot mais aussi son allure . Bref il en bave ! Notre récent parcours entre Lardy et Breuillet nous a offert tous les aspects de la rando hivernale par « temps de..m.. » , un choix que tous avons pleinement assumé en bons stakhanovistes. Il a fallut attendre l’heure du pique-nique pour percevoir un rayon de soleil et une bonne dose de vin pétillant pour reprendre de l’énergie. La pause reste toujours le moment préféré du randonneur, la météo n’influençant en rien .

Quelques artistes du groupe y trouvent parfois de l’inspiration, comme notre dessinatrice Agnès qui d’un trait simple et efficace immortalisa ces moments de convivialité arrosée. Après avoir survécu à la farandole habituelle des desserts et renoncé à jamais à l’idée que la rando ferait perdre du poids, le groupe mené par Christian reprit le patinage par la plaine. Si le parcours amputé de quelques lieues , vu la cadence, ne restera pas dans les annales, il aura eu la vertu de redonner aux confipotes cette bouffée d’oxygène nécessaire pour affronter une semaine durant l’univers carcéral du domicile et l’overdose de télétravail .

S’arrêter pour admirer quelques instants le spectacle de la nature sculptée par l’hiver et l’érosion.

Téléchargez la trace de cette randonnée ICI

3 réflexions sur « A l’aise glaise… ! Une rando très Laurel et Lardy »

  1. Merci Richard !! Je connais Lardy car j’allais y faire du cheval dans ma jeunesse il y a plus de 50 ans. Je ne sais pas si le ranch existe toujours car il servait aussi aux cascadeurs de cinéma à s’entraîner et mettre au point des cascades. Il était situé sur les hauteurs de Lardy, donc j’ai pratiqué pas mal de chemins boueux en hiver. Mais c’était sympa de faire de la randonnée équestre !!

    Tini Truong

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.