Archives pour la catégorie Randonnées IDF

En marche vers le Musée de la batellerie de Conflans-St-Honorine

Les journées du Patrimoine offrent parfois aux randonneurs l’occasion de conjuguer balade et découverte culturelle. Voici une randonnée tranquille de Maisons-Lafitte au Musée de la Batellerie de Conflans-St-Honorine par la forêt de St Germain-en-Laye.

Il suffit de vingt minutes de train au départ de Paris St Lazare pour rejoindre Maisons-Lafitte . La traversée de cette jolie ville se fait dans un décors très verdoyant en passant par le château. Belles demeures , joggeurs et cavaliers matinaux , je goute ce dimanche de fin d’été comme surtout comme un moment de tranquillité, une randonnée d’une quinzaine de kilomètres sans effort pour rejoindre Conflans-St Honorine en vue de visiter le Musée de la Batellerie . La forêt de St Germain désespérément monotone n’a que peu d’intérêt. Des allées interminables partent en étoile par les quatre horizons sans jamais présenter la moindre bosse !

Une belle balade entre les gares de Maisons-Lafitte et celle de Conflans St Honorine
L’église ST Maclou et le Musée de la Batellerie sur les hauteurs de la rive droite de la Seine.
Le Musée siège dans l’ancien prieuré, racheté et rénové par l’industriel Gelevot.

C’est donc avec un plaisir non dissimulé que je retrouve les bords de la Seine que je traverse par la passerelle dorée réservée aux piétons et vélos. A droite, Conflans-St- Honorine se dresse sur la rive droite du fleuve. A gauche, la Seine rejoint l’Oise. Nous sommes ici au coeur de la batellerie française. Au XIXe siècle, les péniches chargées de charbon descendaient l’Oise du nord du pays et d’autres convois tractés les acheminaient vers la capitale . On canalisa peu à peu les rivières qui devinrent les Voies Navigables de France avec ses centaines barrages, ses écluses et autres ouvrages dont la technologie fut reconnue partout en Europe .

la passerelle qui enjambe la Seine entre la forêt de St Germain en Laye et Conflans St Honorine

Près de 12.0000 bateaux sillonnaient alors l’Hexagone avant de se heurter à la concurrence inéluctable du ferroviaire. Touage sur de lourdes chaînes, halage des barges par les hommes courageux, les chevaux et les machines , toute cette effervescence est magnifiquement décrite, expliquée et exposée au Musée de la Batellerie de Conflans. Celui-ci se trouve dans une maison bourgeoise , un ancien prieuré racheté et transformé par la famille Gevelot , industriel qui domine encore le marché des cartouches de chasse. L’ancien cellier abrite une belle collection d’embarcations de plaisance en bois. La bâtisse rénovée et d’un style incertain domine majestueusement la Seine. A quelques encablures dirait on ici, l’Eglise St Maclou lui fait face et en arrière plan on aperçoit la Tour Monjoie qui montait jadis la garde contre les attaques navales. Aujourd’hui les chantiers ont disparus, les mariniers à la retraite ont vendu leurs péniches converties en résidences flottantes.

Le Musée de la Batellerie reconstitue toute l’histoire du transport fluvial et des embarcations de l’époque.

L’ambiance portuaire un peu rugueuse n’est plus qu’un souvenir, Conflans -St-Honorine est devenue touristique même si la croisette aménagée de bancs et chaises longues accueille encore quelques mariniers de passage qui viennent accoster le week end pour visiter leurs gamins scolarisés ici . Après la visite du musée, il fait pourtant bon prendre un verre sur les terrasses de la place principale avant de s’embarquer pour une des croisières d’une heure, une demi-journée, une journée proposées par la municipalité.

Bateau de croisière sur la Seine et l’Oise
« je sers, le bateau des associations caritatives et de culte.

La mienne me conduira jusqu’à l’Oise où se loge la partie industrielle du port, avec son trafic et ses entrepôts de matériaux de construction. Au confluant , une statue immaculée est dédiée à la mémoires des bateliers. Touristique ou commercial, le transport fluvial connaît un nouvel essor sous l’influence de la recherches de solutions alternatives au transport routier. Partout en ile-de France les quais de halage se transforment en promenades et offrent aux randonneurs de nouveaux itinéraires providentiels.

Téléchargez la trace de cette randonnée au format .gpx https://www.visugpx.com/qxEATbBUN7

Idée rando Vexin : Gare de Meulan-Hardricourt à Mantes-la-Jolie – 22 km

Un itinéraire de 22 km avec un long passage en plaine

Téléchargez la trace de cette randonnée au format .gpx

https://www.visugpx.com/rtdpils8Lf.

Cette randonnée dans le Vexin sud vous fera découvrir une partie très agricole de ce parc naturel de 65.000 ha . Les champs s’étendent ici à perte de vue à l’horizon, un décors parfois un peu monotone strié des lignes à haute tension qui partent de la centrale de Porcheville. L’itinéraire relativement plat ne comporte pas de difficulté . Très à découvert, je vous conseillerais de l’effectuer par température clémente. L’hiver cette étendue peut être balayée par un vent d’ouest glacial en offrant très peu d’abri. En été , au besoin il est possible de trouver de l’eau au cimetière de Fontenay Saint-Père à 200 m de l’église . L’arrivée à Mantes-La-Jolie se fait en traversant la Seine. Une nouvelle passerelle double le pont et offre un joli point de vue sur l’ancien ouvrage . Si ce n’est déjà fait , ne manquez pas de visiter la splendide collégiale du XII et XIIIe siècle qui ressemble comme une soeur à celle de Notre-Dame.

la Grande traversée de Paris …co-vidé

Août 2020, La transhumance estivale habituelle plonge Paris dans un calme olympien, l’occasion pour moi de prendre possession de la ville désertée et vidée par le COVID.

Il est presque 11h, lune nouvelle vague d’orages vient de rincer le décor,  je m’équipe léger pour une randonnée 100% urbaine. Choisissant l’improvisation sans toutefois tomber dans l’errance, je décide de relier le Bois de Boulogne au Bois de Vincennes par la grande diagonale Ouest-Est soit une vingtaine de kilomètres.

une grande diagonale de ma banlieue à la Porte Dorée , entre deux bois mon coeur balance…

Je rejoins les quais de la Seine à Neuilly puis m’enfonce dans la banlieue chic par le quartier St James. Pas âme qui vive, j’imagine que ses habitants doivent buller entre Ramatuelle, le Cap Ferret ou l’île de Ré. Le Jardin d’Acclimatation n’est pas plus animé et les employés de l’accueil désœuvrés discutent sur le trottoir en attendant quelques visiteurs miraculeux.. Car cette année le covid 19 a hélas fini de vider la capitale de ses touristes en la plongeant dans l’ennui. Je longe le Bois de Boulogne jusqu’à la Porte Maillot.

Longer les quais à Neuilly et jeter l’ancre au monument Vent et Batailles à la Porte Maillot.

Le petit train menant au Parc s’attraction a été remisé en attendant des jours meilleurs. Je fais une pose casse-croute dans le square Alexandre et René Parodi, compagnons de la Libération. Le Monument 100% inox Vent des Batailles dédié au Général Koenig y siège majestueusement et domine la place en travaux gigantesque depuis des mois. La future gare du RER E entrera en service vers 2022. Au bout de l’avenue de la Grande Armée, l’Arc de Triomphe disperse ses avenues sur les quatre horizons, elles aussi désertées. La circulation habituellement chaotique de la place de l’Etoile n’est plus qu’un souvenir. Je prends l’avenue Marceau jusqu’au Pont de l’Alma. Surprise hallucinatoire, le restaurant  libanais le Nourot connait une belle affluence. Les Parisiens privés de voyage s’offrent sans doute ici une touche raffinée d’exotisme moyen-orientale, celle d’un pays récemment meurtri par l’explosion du port de Beyrouth.

Lire la suite la Grande traversée de Paris …co-vidé

La rando se mord la Queue-lez-Yvelines

La forêt de Rambouillet reste la grande rivale de celle de Fontainebleau, en terme d’itinéraires (77) de randonnée. Laissons un moment les jolies balades autour du château pour explorer la partie du Nord du domaine et plus précisément la forêt des 4 piliers avant de plonger plus au sud.

La forêt des 4 piliers, point de passage de cette belle randonnée de 24 km dans les Yvelines

L’itinéraire en boucle proposé part de la gare de Garancière-La Queue (ligne N SNCF -direction de Dreux en gare Montparnasse pour les parisiens). Il s’agit d’un très beau parcours de 24 km environ avec deux trois bosses offrant un dénivelé de plus de 300m+ au final. Les passages en sous-bois restent majoritaires et je vous conseillerais de réaliser cette randonnée en période sèche sachant que de nombreux petits cours d’eau rendent la zone très humide les jours de pluie.

la nature dans toute sa splendeur au mois de juillet .

Un patchwork flamboyant de bruyères et de fougères

En ce mois de juillet et par une journée très lumineuse, la nature nous gratifie d’un festival de couleurs. Les chênes se mêlent aux bouleaux et aux châtaigniers alors que les fougères d’un vert éclatant dominent les bruyères et autres fleurs de printemps. Sublime ! Les sentiers sablonneux typiques des forêts de pins rendent la rando confortable. Le chemin se devine parfois entre ces fougères qui frôlent par endroit les épaules ou se perd dans de longues allées. Rien d’étonnant à ce que l’on partage cet espace avec les cavaliers et les VTT , chacun y trouve son compte d’évasion. Vous y rencontrerez d’ailleurs de nombreux haras et clubs équestres dans les environs. Cette randonnée vous fera passer par le fameux GR22 , un magnifique sentier qui mène au Mont St Michel . Courage !

Téléchargez la trace de cette randonnée au format .gpx

https://www.visugpx.com/piuIBCf3mV

Idée rando : Samoreau d’une rive à l’ autre de la Seine

La Seine et Marne, le plus vaste des départements d’Ile-de-France, offre une infinité d’itinéraires de randonnée pour celui qui sait en composer le tracé. Les mois d’été le randonneur rêve de sous-bois lui procurant l’ombre aux heures de canicule, il cherche à cheminer le long de l’eau pour y trouver la fraîcheur, pour s’y reposer .

Une très belle randonnée de part et d’autre de la Seine avec au final une petite incursion en forêt de Fontainebleau toute proche.

Il lui suffit de prendre une carte au 1:25.000e , d’identifier quelques GR et PR, décrypter les reliefs et la nature de l’environnement, choisir les gares pour y accéder et puis laisser parler ses envies en évaluant le nombre de kilomètres sur cette carte papier de l’ IGN ou sur un logiciel comme Openrunner. En amont de Paris la Seine déroule ainsi sont cour dans des univers très variés que découvrent les marcheurs le long de ses rives, soit près des flots , soit sur les hauteurs de ses coteaux. Nous sommes descendus cette fois à la gare de Samoreau pour commencer une boucle sur la rive droite du fleuve afin d’atteindre le petit port de Champagne-sur-Seine. Le sentier serpente dans une étroite bande boisée puis après une dizaine de kilomètres, débouche sur le pont de Champagne-en-Seine, l’occasion de passer rive gauche pour remonter

Une randonnée en boucle depuis Samoreau conjuguant les passages en forêt et la traversée de Champagne sur Seine et Thomery

vers Thomery. Le chemin se veut plus roulant, nous partageons dorénavant l’espace avec les cyclistes et les poussettes. Nous pénétrons discrètement dans les propriétés privées en ouvrant et refermant les portes du passage laissé libre aux mariniers. La chaleur de juillet invite les plus audacieux des riverains à la baignade ou à hisser les voiles des dériveurs légers et se mettre au stand up paddle. Il est plus de 13h, les BBQ émoussent notre appétit, le pique-nique ne peut plus attendre !

La chaleur de juillet entre baignades sauvages et bronzette. Une belle passerelle aide à franchir le Loing.

Quoi de plus agréable que de poser son sac sur l’herbe et regarder passer péniches et bateaux de plaisance en balade avant de s’offrir une sieste réparatrice pour repartir vers le nord. Depuis quelques années, les communes et la région Ile-de-France poursuivent l’aménagement des bords de Seine aussi bien en amont qu’en aval de la capitale. Les chantiers navals de jadis ont fait place aux aires de repos et de jeux, les usines désaffectées s’égrainent au fils des anses , des ponts de béton propulsent des autoroutes et les lignes RER d’une rive à l’autre. Changement d’époque, autre ambiance.

Le sentier de randonnée s’y glisse dessous et se colore de fresques et de tags sur les piles des géants. Nous traversons Thomery, une jolie petite ville dont les vignes et le bon vin ravissaient naguère les meilleures tables parisiennes.

La maison de Stéphane Mallarmé à Vulaibes-sur-Seine

Un circuit spécial fait le tour de ce vignoble vertical accroché aux murs d’un dédale de ruelles. Avant de rejoindre la gare de Samoreau et revenir vers Paris, selon l’heure, ne manquez pas d’aller visiter la maison où vécut le poète Stéphane Mallarmé à Vulaines-sur-Seine.

Téléchargez la trace de cette randonnée au format .gpx :

https://www.visugpx.com/CChQZ1NmWi

Idée rando : chemin Jean Racine St rémy-les-Chevreuses

La Haute Vallée de Chevreuse reste un formidable cocktail de découvertes à la fois nature et culturelles . Le randonneur y trouvera un terrain de jeu varié en alternant les passages dans une forêt parfois très vallonnée , des plaines et enfin sur les berges de l’Yvette dont le réseau hydrographique de ses affluents offre une foule d’itinéraires. Celui que j’ai sélectionné passe au nord de sa vallée et débute par une bonne montée vers le château de la Madeleine . Une fois au sommet vous avez un joli panorama sur St Rémy et Chévreuse .

Une boucle Nord de 24 km à partir de la gare de St Rémy Les Chevreuses

Ce parcours vous mène ensuite à découvert jusqu’à Millon-la-Chapelle puis Romainville. Vous passez devant les Granges de Port-Royal qui abrite le Musée National, un site traversé par le fameux Chemin Jean Racine. Ce circuit linéaire est long de 5,6 km et constitue une belle balade pour découvrir rapidement cette région des Yvelines. A votre retour vers st Rémy (notre gare de départ et d’arrivée), vous aurez l’occasion d’ admirer l’Ancienne Abbaye de Port Royal des Champs qui trône dans un écrin de verdure. Le PNR descend ensuite plein sud vers la gare . Cette boucle de 24 km ne présente pas de forts dénivelés, les bons marcheurs mettront de 5 à 6 heures.

Le dramaturge Jean Racine était tombé amoureux de cette région et aimait s’y perdre de longues heures.
L’explosion du printemps dans les Yvelines entre plaines et forêts.

Téléchargez la trace de cette randonnée au format .gpx https://www.visugpx.com/2Y9ttAzRR1

Rando Versailles : du GR au chemin de croix !

La forêt domaniale de Versailles faisait partie des « Bois de la Couronne » avant de devenir domaniale en 1871. Située à 30 km de la capitale, d’une superficie de 1037 ha, elle s’intègre dans un croissant forestier de l’ouest parisien comprenant les forêts domaniales de Meudon, Fausses-Reposes, la Malmaison, Marly, Saint-Germain et Montmorency. Voici une randonnée de 26 km pour en découvrir tous les aspects et terminer dans la joie (et la douleur) par un joli ..chemin de croix dans le château de son altesse Louis XIV !!

Un bel itinéraire dans la forêt domaniale de Versailles se terminant par un tour..complet du Grand Canal … 6 km !!

Il suffit de piquer plein sud à la sortie de la Gare de Versailles-Chantier pour traverser la N12 et s’enfoncer dans le Bois des Gonards en admirant au passage un des Chênes remarquables de Louis XIV. Après une bonne descente sous les arcades de l’aqueduc de Buc, direction cette fois vers l’ouest afin de rejoindre l’étang de la Geneste. La plupart des randonneurs parisiens connaissent par coeur ce bel itinéraire qui suit le cours de la Bièvre. Le GR longe les étangs du Val d’Or et du Moulin à Renard par la Route de la fontaine, un large sentier souvent encombré le week par marcheurs, familles et VTT .

L’Etang de la Geneste et son barrage de la Bièvre
Panorama et orientation au dessus de la pièce d’eau des Suisses

On franchit alors une seconde fois la N12 par un souterrain en direction des Anciennes Batteries de St-Cyr. En prenant un peu d’altitude sur la carte, on visualise bien la boucle réalisée autour du camp de Sartory. La route du Grand Bois puis celle des Châtaigniers suivent en parallèle la voie de chemin de fer du RER et Transilien. Notre premier objectif était d’aller pique-niquer au bord de la pièce d’eau des Suisses dans le célèbre château, un espace qui est libre d’accès. Un petit passage sous-terrain caché dans la verdure permet de franchir les voies ferrées et d’y accéder immédiatement . Ce bassin de 13 ha fut creusé de 1676 à 1682 par un régiment de Gardes Suisses d’où il tire son nom. Il fut crée pour assainir le terrain aux abords du Potager du Roi . Une sublime allée de platanes borde ce plan d’eau, un endroit idéal pour une pause bien abritée du soleil les chaudes journées d’été.

La pièce d’eau des Suisses , un plan d’eau de 13ha
Entrée sud dans le château de Versailles

La seconde idée géniale de Stéphane, notre guide, fut de terminer cette randonnée par le tour complet du Grand Canal afin de faire bonne mesure. Là encore Le Nôtre avait vu grand , ignorant en cette fin du XVIe siècle qu’il signerait notre chemin ..de croix ! Ce plan d’eau large de 60 m mesure 1,7 km d’ouest en est et 1 km du nord au sud ! Les matheux auront vite fait le calcul, le périmètre de l’œuvre à parcourir s’élève à près de 6 km !! Après une matinée longue de 15 km, les jambes furent un peu lourdes pour lever le camp sachant que Stéphane ne déroge jamais à la tradition du rhum arrangé, un mixture faite maison à base de gingembre, cannelle, épices diverses, à côté de laquelle la potion magique d’Astérix fait figure de tisane ..avec les effets inverses !

Un domaine exceptionnel dominé par le Grand Canal creusé par Le Nôtre, jardinier du Roi
Un des sites préférés des parisiens pour organiser un pique-nique les mois d’été

Idéal en tant qu’antigel les mois d’hiver, le digestif « n’arrange » pas vraiment lorsque la température ambiante dépasse les 25°c ! Le tour de cette satanée croix (que Dieu pardonne le misérable marcheur) a donc été interminable et fatigante d’autant que la moitié de la région parisienne s’y était donné rendez-vous pour un pique-nique géant de post-déconfinement . Soyons objectif, le tour de ce Grand Canal reste agréable , il suffit de marcher à un bon rythme pour abréger sa magnifique monotonie et de partager en silence l’effort des joggers ou des rameurs en plein effort durant ce lourd dimanche après-midi. Un peu d’histoire ? Le Grand Canal fut en son temps l’autre grande attraction de Versailles. Le Roi y organisait déjà des régates durant lesquelles des répliques miniatures des navires de guerre s’affrontaient sous le regard de milliers de courtisans. Aujourd’hui encore le Cercle Nautique de Versailles perpétue depuis de nombreuses années la tradition avec des courses d’aviron d’un niveau très relevé.

Les magnifiques allées bordant la pièce d’eau des Suisses et le Grabnd Canal du château de Versailles

Pour le randonneur qui s’aventure dans ce domaine, le plus difficile n’est pas d’y entrer mais d’en sortir rapidement et de préférence sans payer. En effet, l’accès à une bonne partie du jardin derrière le château est soumis à la dime et oblige le marcheur exténué par son chemin de croix rédempteur à contourner la royale bâtisse afin de rejoindre l’une des trois gares qui desservent Versailles. Allez, cela permet d’admirer de plus près cette merveille derrière la grille de la cour principale et de programmer une vraie visite des lieux mais cette fois au rythme lent du visiteur curieux et passionné d’histoire.

Téléchargez la trace de cette randonnée au format .gpx  https://www.visugpx.com/f0FNquHua1

IDEE RANDO : LA BOUCLE DE TRIEL SUR LES HAUTEURS DE LA SEINE (25 km)

Cette longue randonnée de 25 km se déroule en boucle depuis la gare SNCF de Triel (ligne de Mantes-La-Jolie au départ de la gare St Lazare à Paris) . Ce parcours vous offrira de beaux panoramas sur la Seine sur la partie nord. Le premier tronçon d’une douzaine de kilomètres passe majoritairement en forêt jusqu’à la jolie ville de Meulan.

Je vous conseille de pique-niquer sur les berges au bas du pont. Le retour se fait par les Mureaux et Vernouillet. sur terrain plat, une fois la Seine franchie. Il alterne entre petits bois et zone pavillonnaire calme mais sans trop d’intérêt . Cette randonnée présente quelques dénivelés sur la première partie en suivant les GR1 et GR2 . A ce sujet, le tracé du GR1 a été modifié suite à quelques glissements de terrains ou effondrement de carrière. Donc, vérifiez votre parcours si vous disposez d’une carte un peu ancienne . Bonne balade !

Téléchargez la trace de cette randonnée au format .gpx : https://www.visugpx.com/c6ziN8gnEa

17 km de bonheur PAR Les SENTIERS DENECOURT-COLINET DE FONTAINEBLEAU

Après la ruée post-confinement du mois de mai , la forêt de Fontainebleau avait retrouvé sa sérénité en ce dimanche de juin. Vtt et marcheurs se croisaient en se saluant sur les chemins sablonneux, presque heureux de cohabiter après des semaines d’isolement. Toutefois l’heure des randos de groupe n’ayant pas encore sonné, les associations laissaient aux guides toute liberté et initiatives pour organiser des sorties à leur gré dans la limite des dix personnes autorisées. Paradoxalement cette contrainte redonna une dimension conviviale à mes nouvelles escapades et je redécouvrais le plaisir de marcher en silence à 6 ou 8 même s’il m’eut été facile de partir seul sur ces sentiers si familiers .

Un itinéraire de 17 km très varié pour un dénivelé raisonnable

Une bonne carte, ma chère App Iphigénie, le pass Navigo en poche auraient suffit à sortir de Paris pour m’immerger dans ce domaine . Alors ce matin là, guidée par Christian et Corinne une poignée de randonneurs déconfinés retrouvait ses repères, ses passages. Pour certains d’entre nous, cette randonnée fut une reprise tels Nelly et Rova alors que Virginie continuait sa remise en forme débutée deux semaines auparavant sur le circuit des 25 bosses pour affronter la partie sud du GR20 en juillet .

Le plaisir retrouvé de randonner entre amis entre les blocs de ce sublime domaine
Un ses beaux panoramas des sentiers Denecourt-Colinet.

Ce sevrage de balades en pleine nature a eu pour effet de réveiller , de me révéler à nouveau la beauté de Fontainebleau après des années de randonnées répétitives dans un périmètres devenu étriqué au fil du temps. C’était soudain si bon de retrouver les racines, de se faufiler entre les blocs même si j’y laissais bêtement un peu de mon cuir chevelu lors d’un passage bas de plafond ! Et puis je ressentais à nouveau les lois de la gravitation, ce dénivelé qui vous torture les premiers instants , vous asphyxie avant que le coeur n’ait eu le temps de monter dans les tours. D’autant que l’itinéraire tracé par Christian empruntait quelques uns des célèbres Sentiers Denecourt-Colinet balisés de bleu.

Entre PR, GR, TMF et Sentiers Denécourt-Colinet, Christian a laissé parfois cours à l’improvisation sous le regard amusé de Virginie et Nelly
Les vestiges à découvrir tout au long de la vingtaines de sentiers Denecourt .

Ces pionniers de la rando moderne ont pris un malin plaisir à contourner ou franchir les obstacles de calcaire en une suite de montagnes russes, alternant les passages étroits entre les fougères , à suivre les lignes de crètes pour offrir aux randonneurs les plus beaux panoramas, de redescendre entre les sentiers creux et les failles où se cache parfois une des fontaines qu’ils avaient pris soin de construire pour apporter à l’époque un moment de fraîcheur aux promeneurs. Le parcours proposé n’est pas très long, seulement 17 km jusqu’à la gare de Bois-Le-Roi depuis celle d’Avon . D’ailleurs comme le souligne Christian, les randonnées de Fontainebleau dépassent rarement les 25 km pour ceux qui choisissent d’y intégrer un dénivelé conséquent . Sachant aussi qu’il faut compter les temps de trajets aller et retour en train depuis Paris . Bon retour à vous aussi à Fontainebleau, un cocktail de saveurs à servir on the rocks !

Téléchargez la trace de cette randonnée sur votre smartphone et suivez la aves les App Iphigénie, Visorando… https://www.visugpx.com/1xY5O1UlvV

Idées rando : les méandres de la Seine sur le GR2 depuis Melun (77)

Avec l’ arrivée de la saison estivale, les randonneurs parisiens trouveront un peu de fraîcheur en suivant les méandres de la Seine sur le GR2 . le GR® 2 dans sa traversée de l’Île-de-France est un itinéraire de 260 km qui vous emmène de Montereau-Fault-Yonne à Vernon-sur-Seine.

Un itinéraire de 22 km du GR2 qui suit les berges de la Seine. Il est cyclable sur presque sa totalité .

Sur cette portion sud en Seine-et-Marne , vous partirez de la gare de Melun et remontrez le cours de la Seine jusqu’à celle de Samoreau. Cette jolie balade longue de 22 km ne présente guère de difficultés. Les plus aguerris peuvent allonger à loisir cet itinéraire en pénétrant davantage dans la forêt de Fontainebleau toute proche et profiter du fameux relief bellifontain.

A voir : les Affolantes du quai de la Ruelle . Ces demeures de villégiature, construites le long du fleuve de 1830 à 1914, de Saint-Mammès à Seine-Port en passant par Thomery, Samois-sur-Seine, Héricy, Bois-le-Roi, Boissettes, appartenaient à des industriels et des commerçants melunais et surtout parisiens. Avec l’arrivée du chemin de fer, ils bâtissent ces villas pour y passer l’été et les week-ends au vert, entre forêt et cours d’eau.

Dans son livre, Marie-Françoise Laborde, architecte et auteure du livre Les Affolantes des bords de Seine, revient en détail sur ces villas : «D’un point de vue social, elles représentent l’accès de la bourgeoisie à une certaine richesse. Elles ont bouleversé l’économie locale. Le personnel, du chauffeur à la nourrice, était issu des villages avoisinants».

Aujourd’hui encore, une cinquantaine de demeures sont visibles de Seine-Port à Saint-Mammès. «Elles appartiennent à des propriétaires privés et on ne peut pas visiter les intérieurs. Il faut débourser au moins un million d’euros pour en faire l’acquisition », souligne l’auteure.

Arrivés à Vulaines , vous aurez aussi l’occasion de visiter en saison le Musée Départemental Stephane Mallarmé et surtout son magnifique jardin.

Téléchargez la trace de cette randonnée au format .gpx https://www.visugpx.com/nwGmDbapnO

A emporter dans le sac à doc la carte IGN 1:25.000e