Jan, 80 ans, un extra-terrestre vers Compostelle

DSCN0658 - copie
Une carriole en stratifié de polyester pour tout bagage.

Au début, j’ai cru à une hallucination lorsque j’ai vu arriver ce bonhomme maigrichon en ville, dans une albergue à Palace del Rei sur le Camino de Francès l’an dernier. Il tirait une remorque blanche derrière lui, avec un drapeau hollandais flottant dans l’air tiède . Je me suis approché pour voir à quoi ressemblait cet étrange équipage.  Il m’a fallut juste lire les inscriptions sur le capot pour commencer à comprendre à quel genre de personnage j’avais à faire.  L’air éreinté mais souriant, le type, véritable bête de somme sorti de nulle part, s’est débarrassé  lentement du harnais  puis il prit un des deux bidons accrochés sur la remorque pour se ré-hydrater. Il était grand, très mince, des cheveux gris tombaient de chaque côté de son beau visage . Puis il a maœuvré pour garer sa carriole dans le garage à vélo. Il ne cessait de sourire, visiblement comptant d’être arrivé.  Jan vient de Hollande mais Compostelle ne signe pas la fin de son voyage, son pèlerinage. Avant d’arriver sur le Camino, il est d’abord passé par Lourdes . Après Santiago, il se rendra à Fatima puis repartira encore plus loin : à Rome ! J’allais diner avec d’autres pèlerins et je le recroisais au centre ville .

The walking Dutschman, 80 ans, des Pays-Bas jusqu’à Compostelle

DSCN0656 - copie
Départ au petit jour pour une journée d’effort vers St Jacques de Compostelle
DSCN0659 - copie
Un ex-marathonien nomade animé par la foi et nourri aux yaourts

Lui aussi cherchait un bon menu à 10€ . De retour à l’albergue, il était là et  bricolait  je ne sais quoi dans sa carriole. Toute sa vie de nomade organisée était dans ce coffre fabriqué en polyester. Il en tira ses affaires pour la nuit et disparu dans un dortoir. Je le retrouvais le lendemain matin au départ , puis le perdis de nouveau de vue . Un soleil pâle se levait et je pris la route vers Arzua. A la sortie d’un bois je revis Jan. Il cheminait sur l’asphalte le long du rail de sécurité, doublé par les voitures . La route montait et je mesurais combien il souffrait. il s’arrêtait régulièrement pour reprendre des forces et son souffle . Mais derrière cette souffrance, je voyais toujours le même sourire sur son visage. Avec ce type de carriole, le bonhomme ne pouvait suivre le Camino par tous les sentiers.

DSCN0663 - copie
Un chemin de croix vers Compostelle passant davantage par les routes que par les sentiers tranquilles.

 

Une part importante de son chemin se passait donc sur ces nationales et  soudain j’eus mal pour lui  et cherchais à comprendre ce choix . Je prenais mon pique-nique dans le jardin verdoyant d’une albergue lorsque Jan y pénétra en soufflant comme une bête. De nouveau, il défit le harnais et entra dans l’auberge . il commanda un verre de lait et sortit des barres de céréales de ses réserves. Cédant à la curiosité, je le questionnais enfin. Jan me révéla son âge. Il avait 80 ans et entreprenait ce périple pour le plaisir de voyager mais aussi relever un défit personnel en tirant cet engin.Il avait choisi cette formule vu le très long périple programmé jusqu’à Rome La carriole lui donnait une véritable autonomie avec notamment quelques bivouacs. J’en bavais depuis deux semaines sur le Camino et me demandais comment ce vieil homme résistait à une telle épreuve. Jan me révéla qu’il était coureur de marathon depuis ..des décennies ! Ce qui expliquait cette formidable endurance pour un homme de son âge. Ce sportif restait fidèle au même régime en avalant des litres de lait, des fruits et les dites céréales, en s’octroyant de temps en temps un menu de festin. Cependant je savais que ce type carburait avant tout au mental et qu’aucun obstacle ne pourrait l’arrêter vers son but. Je ne l’ai jamais revu mais je garde encore aujourd’hui l’image d’un type à l’automne de sa vie qui incarnera longtemps pour moi l’audace, la ténacité et la détermination.  Un exemple .

Une réflexion sur « Jan, 80 ans, un extra-terrestre vers Compostelle »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.