Archives du mot-clé Forêt Fausses Reposes

Rando de grève : Fausses Reposes mais Ville d’Avray !

Serait-ce les grèves parisiennes qui me montent à la tête où la  température clémente de cette fin d’automne qui me donne la fièvre au point de vous affliger d’un tel titre  ?!  Il faut dire qu’après un mois de repos forcé, je sors l’esprit ramolli  d’une pré-hibernation convalescente  afin de rejoindre les bois aux alentours de la capitale en état de siège syndical et renouer avec la randonnée  en solo. Qu’importe si je connaissais cette forêt de Fausses Reposes et les étangs de Carot à Ville d’Avray dans leurs moindres sentiers, je me suis contenté  d’égrener les kilomètres  avec un vrai  plaisir,  de regarder cette nature familière se mettre au repos en abandonnant sa parure encore si exubérante  quelques jours auparavant. Les chemins se sont tapissés de feuilles des chênes, de tilleuls ou  de bouleaux en lente décomposition.Bref le grand confort du randonneur. Les forestiers ont débuté le grand ménage de saison. Les dernières tempêtes ont bouleversé  le paysage et des troncs encombrent ici là les GR et PR .  Cet épouillage, ce dépouillement me révèlent de nouvelles lignes de perpective, celles  des reliefs torturés de ma dernière Bossapas, cette rando sportive du 92.  Je traverse les Haras de Jardy  en extra-terrestre discret . Le look randonneur tranche avec celui des jeunes cavaliers bottes de cuir et culotte blanche. Je passe rapidement  au milieu de ce complexe équestre tiré à quatre épingle décoré aux couleurs de Noël.  Un sous-terrain me conduit à une porte de sortie des haras vers  la forêt et je reprends le  chemin qui mène à la frontière de  Versailles. Fausses Reposes ressemble à une cuvette, un véritable cadeau pour les VTT et adeptes du trail, un moment dur pour les gambettes des bambins à peine débarrassés des roulettes  de leur vélo !!  Aujourd’hui  la boue décuple leur effort et leur plaisir, ça patine plutôt et les bâtons de marche ne sont pas de trop. Mes sticks en carbone transpercent le tapis végétal, se heurtent aux racines et aux pierres sournoises. Je reconnais les pièges de ces sorties d’hiver lorsque le sol alterne entre la dureté de la terre gelée et l’âpreté  de la glaise collante. Après une boucle de 12 km faits de sentiers et de larges allées, me revoici aux étangs, l’endroit idéal pour prendre un pique-nique réparateur à l’abri d’une brise fraîche de sud-ouest annonciatrice de la prochaine dégradation météo. La dose prescrite n’étant pas atteinte, j’opte pour un tour dans le domaine de Saint-Cloud après un café en Ville d’Avray dans une épicerie fine et son « Espace de convivialité » . Accueil chic, clientèle du dimanche en shopping de fête, expresso au bar à 2,30€ …le randonneur en guêtres terreuses assure le spectacle , le récit de mon programme de  20 km en une seule journée (si si ) suscite l’admiration collective. Salutations et politesse de rigueur, je quitte l’escale douillette et remonte l’avenue qui mène à l’entrée ouest du Parc de Saint cloud. Les allées majestueuses se perdent ici sur les quatre horizons. En marchant plein Est j’atteins le belvédère qui surplombe la Seine, Boulogne et plus loin la mégapole d’où émerge la Tour Eiffel et le quartier du front de Seine. Un groupe de randonneurs  coiffés de la toque rouge du père Noël se sont installés sue les bancs face au panorama et en finissent avec leur déjeuner. Les clubs de rando senior + raffolent du folklore et des traditions. Le podomètre affiche 16km , il est près de 15h, le soleil décline et je dois rejoindre le parking des étangs où j’ai laissé mon scooter. Je choisis de revenir en empruntant une portion du GR1 qui mène à la Porte Blanche du domaine et puis Marne-La-Coquette. La ville au décors de cinéma semble endormie dans un silence dominical que rien ne peut troubler. Peu après la mairie , je bifurque sur la gauche pour attraper le GR2, puis contourner le cimetière communal qui s’étend en pente douce jusqu’à l’orée du  bois. Je reprends la bécane et quitte Ville d’Avray . La lumière de cette fin journée inonde sur ma route La Seine Musicale , immense bulbe de verre et d’acier  posé là sur son île, je savoure la fluidité des quais car  les quais les parisiens ne sont pas encore sur le retour , et surprise, quelques  du tramway T2   filent vers la Défense. Le temps d’oublier que les grèves replongeront demain ce décor  paisible …dans l’enfer des embouteillages géants !

Téléchargez la trace de cette randonnée  :  https://www.visugpx.com/ZWjFzsqgmv

Bossapas 2019, une 12 e édition encore plus sportive

L’ancien président du Comité Départemental 92 de la FFRP n’aurait sans doute pas imaginé en 2007 que la Bossapas connaîtrait un tel succès. Afin de donner à la randonnée une  image plus tonique que celle de la balade  pépère du dimanche après midi, il proposa de créer un parcours  balisé permanent  dans la forêt de Fausses Reposes à côté de Versailles. Or l’ONF, avec qui  la FFRP à une convention au niveau national s’y opposa. L’administration craignait un afflux massif de randonneurs susceptible de se mettre en danger à certains endroits et de dégrader l’environnement dans d’autres. ONF donna seulement son accord pour un parcours éphémère de 10 km. Environ 150 marcheurs se lancèrent alors sur ce premier itinéraire bosselé à souhait . Depuis la Bossapas n’ a cessé de gagner à la fois en longueur, en difficulté et en notoriété. Les organisateurs  y ont ajouté rapidement une boucle dans la forêt de Meudon pour atteindre les 25 km puis une autre de 10 km dans la forêt de Clamart.  Cette année la Bossapas proposait donc les  distances  de 25 et 35 km avec un dénivelé positif respectivement de 80 et 1200 m. Je m’y inscrivis pour une quatrième participation afin d’en découdre avec le plus long de ces itinéraires superbes en pleine nature, aux portes de Paris . Plus de 800 randonneurs se sont ainsi lancés graduellement depuis la gare de Chaville Rive Droite dès 7 heures du matin.  Randonneurs de club, individuels cherchant à se tester, sportifs accomplis visant  un chrono ou parachevant un entrainement de trail, chacun trouve dans la Bossapas l’occasion de dépasser ses limites ou simplement passer du bon temps en famille ou entre amis. Désormais une soixantaine de bénévoles gèrent le bon déroulement de ce rendez-vous annuel en septembre depuis la gestion des inscriptions en ligne et sur place, le tracé du parcours,  le ravitaillement jusqu’à la remise des diplômes . Et dire que jadis ce tracé était réalisé  à la main à partir de la carte IGN au 1:25.000e ! Le curvimètre suivait alors les courbes de niveau dont on faisait tant bien que mal l’addition pour atteindre les dénivelés escomptés. Depuis l’application IGN Rando permet un tracé rapide sur la même base topo numérique de Géoportail.

Grâce à mon expérience, je savais qu’il fallait bien gérer ce parcours éprouvant plutôt casse-pattes, et ce en terme d’effort, d’hydratation et d’alimentation. J’avais dû écourter mon programme une année précédente à cause d’un début de tendinite.

Lire la suite Bossapas 2019, une 12 e édition encore plus sportive

Bossapas 2018 , la rando XXL des Hauts-de-Seine

Pour sa 11e édition, la Bossapas, rando radicale des Hauts de Seine, est encore monté en difficulté. Le parcours est passé de 33 à 35 km pour un dénivelé annoncé  de 1300 m + . Les marcheurs moins gourmands ont pu se rabattre sur un itinéraire de 25km . Comme les années précédentes, ce véritable marathon passait par les trois forêts de la banlieue sud-ouest de Paris : Fausses-Reposes, Meudon et Clamart. Retour sur une randonnée où ça casse mais ça passe.

Un parcours de 35 km entièrement en forêt , aux portes de Paris

Le départ de la Bossapas se donne traditionnellement à la gare de Chaville Rive droite où la FFRP et le Conseil Général ont installé le village . Pour cette édition près de 760 randonneurs affluèrent de toute l’île de France dès 7h du matin afin de recevoir le roadbook où dos duquel figuraient notamment les cases destinées aux tampons des divers contrôles . Les départs bien orchestrés se sont échelonnés de 7h30 à 8h30, sans le moindre bouchon.

La Bossapas ne ressemble pas vraiment à une rando dominicale habituelle. Dès les premiers kilomètres, on remarque une réelle effervescence voire une envie d’en découdre avec le terrain . Car ce jour -là peu de randonneurs se  lèvent aux aurores pour admirer le paysage mais pour réaliser une performance personnelle ou simplement relever le défi .

Lire la suite Bossapas 2018 , la rando XXL des Hauts-de-Seine

Idée rando : Paris-Versailles (20km- facile)

capture-decran-2017-02-20-a-10-43-03
Une longue diagonale de nature sans difficulté.

Sortir de  Paris pour aller marcher sous le soleil, c’est déjà sortir de l’hiver . Nul besoin d’aller très loin, il suffit de prendre le métro , descendre à Porte Maillot et rejoindre le Bois de Boulogne à deux pas. Le GR1 est juste à côté du périph,  suivez les marques familières rouge et blanche pour pénétrer dans ce grand espace de verdure. Ce chemin de Grande Randonnée serpente en suivant un cours d’eau jusqu’au petit lac qui surplombe la Grande Cascade. Il vous conduira jusqu’au bord de Seine. Vous longerez le fleuve sur quelques centaines de mètres avant de le franchir par la Passerelle de L’Avre. Il y a un joli petit port sur l’autre rive ainsi que le chicos restaurant Quai Ouest . On traverse ainsi une partie de St Cloud par le coteau avant de pénétrer dans le Domaine National par l’entrée Nord. Vous aurez parcouru déjà une dizaine de kilomètres , pourquoi pas quitter le GR1 et improviser un pique-nique au calme sur les hauteurs. La vue est splendide et ce sera l’occasion de découvrir les nouveaux aménagements de l’Ile Seguin au loin (anciennes usines Renault Billancourt) . Après cette pause, vous devrez rejoindre à nouveau le GR1.

capture-decran-2017-02-20-a-11-27-09
la Carte IGN indispensable pour se balader autour de Paris

La carte IGN du coin au 1:25.000e est toujours utile dans le sac à dos, voire indispensable . Le GR vous conduira jusqu’à la Porte Blanche où vous ferez un bref passage dans Marne-La-Coquette. Cette petite ville reste un petit paradis qui semble à des années-lumière du bouillonnement parisien avec ses immenses demeures, ses jardins tirés à quatre épingles, ses boutiques d’antiquaire, et un joli restaurant. Vous quittez le GR1 après la mairie , juste à votre gauche pour attraper le GR2 afin de piquer plein sud vers la forêt de Fausses-Reposes. Le sentier descend vers la D985 que vous franchirez afin de prendre une ruelle à droite qui mène aux Etangs de Ville d’Avray. Si vous avez un petit coup de pompe ou si vous souhaitez écourter votre randonnée, la gare SNCF de Chaville Rive Droite se trouve à environ un kilomètre, un train conduit directement à la Gare Saint-Lazare. Une fois aux étangs, il faut alors suivre la Coulée Verte D’Ile de France qui traverse une grande partie de cette magnifique forêt en forme d’immense cuvette . Vous arriverez ainsi au carrefour du Caroussel bordée par les colossales colonnes de souvenir au Général Lafayette et Pershing. Vous êtes arrivés à Versailles. Les gares de Versailles Rive Droite, Versailles-Chantier ou encore la gare de Montreuil desservent très bien la Capitale et sa banlieue. Cette jolie randonnée de 20 km sans difficultés, toute proche de Paris,  vous fera découvrir toute la richesse naturelle de l’IDF et un bel échantillon de son patrimoine culturel.

Téléchargez la trace au format .GPX  : http://www.visugpx.com/FwjPat89iH.