Archives pour la catégorie matériel et logiciels de randonnée

Confinement : APP pour tracer une rando dans un rayon de 10km

Depuis le 18 mars, les randonneurs sont contraints de marcher par groupe de 6 maximum et ce dans un rayon de 10 km autour de chez eux.

Afin de respecter ces directives, Géoportail, le site IGN gouvernemental, vous propose ce module complémentaire pour tracer cette fameuse zone :

https://www.geoportail.gouv.fr/actualites/reconfinement-afficher-une-limite-de-10km

Il suffit simplement de renseigner votre lieu de résidence dans la case de recherche et cocher la case 10km . (à gauche) . Pour la petite histoire , il s’agit de la distance Isochrone (à vol d’oiseau) contrairement à l’Isodistance qui implique les chemins empruntés.

Mon terrain de jeu de 10km autour de chez moi à Bois-Colombes 92

Un parisien pure souche vivant au centre de la capitale aura le droit à des balades aux Bois de Boulogne et Vincennes mais sera un peu court pour se rendre en forêt de Fausses Reposes, Ville d’Avray. En attendant des jours meilleurs, je vous suggère de réaliser le tour de Paris par le GR75 long d’environ 55 km)

GR75 , 60 km pour découvrir la capitale par le contour. Voies vertes, parcs peu connus, impasses secrètes..

Matos : Le parapluie en rando, ringue ou dingue !?

Depuis quelques temps on voit fleurir l’ accessoire sur les sentiers, il parait même que certains alpinistes l’utilisent sur les hauts sommets . Derrière ses allures fashion, le parapluie présente de nombreuses qualités ..et quelques inconvénients !

Genéviève a opté pour un modèle fleuri et ventilé au look très printanier !
Un accessoire à utiliser avec prudence sur terrain glissant

Utilisation du parapluie …au sec les mecs (et les girls aussi )

Après tout c’est ce qu’on lui demande, protéger le randonneur des intempéries en lui évitant notamment d’enfiler la fameuse cape de pluie . Le pancho de papa a certes fait des progrès en terme de fabrication mais il présente des inconvénients majeurs : prise au vent, esthétique affligeante, perte de la vision des pieds etc.. Vous l’avez tous compris, j ‘en ai horreur . A défaut de cape, le randonneur peut aussi s’engoncer dans des vestes et pantalons imperméables plus ou moins respirant. (Je traiterais dans un dossier spécial des vêtements dotés de la technologie Gore Tex). L’utilisation un parapluie en rando n’est pas pour autant la panacée anti-pluie et implique des choix rigoureux .

Le système mains-libres Euroschrim ..
..ou le look étanchéité intégrale ?!

Afin de ne pas de jouer les Marie Poppins, on évitera de l’utiliser par de forts coups de vent . On le choisira de diamètre suffisant pour assurer la protection du sac à dos et du ruissellement arrière . Sachez cependant que sa nouvelle technologie lui permet d’accepter aujourd’hui des contraintes mécaniques jadis insoupçonnables . Les fibres de carbone, et autres matériaux composites lui confèrent rigidité et poids plume. Un bon modèle ne dépasse pas les 300 gr pour un coût de 40 à 80€ .

Sea the summit

Les utilisateurs de bâtons de marche se gaussent évidemment et rétorquent qu’il n’est pas du tout facile de conjuguer l’usage des deux . Faux ! Enfin pas dans toutes les circonstances. Le parapluie de rando peut aussi s’utiliser en mains-libres en le glissant entre la sangle supérieure de tension du sac et la partie dos. A noter que des fabricants proposent aussi des kits de fixation sur la bretelle du sac. Il vous reste bien sur à assumer le look spécial. Les mauvaises langues diront que l’on est pas loin du style clownesque. Par temps d’orage, avec risque de foudre, il vaudra mieux le planquer , tout comme les bâtons d’ailleurs. La fibre de carbone conduit très bien l’électricité.

L’utilisation sous le soleil .. un accessoire plutôt malin

Il faut bien avouer que l’on a pas inventé mieux depuis la nuit des temps et sur toute la planète : rien de tel qu’un parapluie ou une ombrelle pour se protéger des rayons nocifs de l’astre divin . Afin d’éviter de cuir sous l’accessoire, il convient de le choisir d’une couleur claire . Les parapluies modernes de randonnée adoptent des toiles solides (polyester, doublée téflon), imperméables of course mais aussi réfléchissantes, de type argenté par exemple. L’usage d’un parapluie par forte chaleur permet de protéger une large partie de votre anatomie en assurant une bonne ventilation . Toutefois le parapluie ne vous protègera pas du rayonnement par réflexion sur le sol . C ‘est çà, comme à la plage ! La crème solaire s’impose toujours.

A gauche : Zpacks Lotus, la rolls du parapluie de rando . (45$)

A droite : le parapluie-bâton ! Pourquoi pas !

Conclusion : Une formule double usage tout temps à essayer.

Il existe de nombreux modèles techniquement performant. Les randonneuses n’ont aucun complexe à le choisir fleuri . Il n’est pas rare de croiser des randonneurs avec des parapluies siglés totalement inadaptés (Rolland Garos ou Coke, Ricard ..) . J’insisterais encore sur le choix d’un modèle léger et solide, repliable ou non , avec une toile de couleur claire voire voyante, notamment pour se faire repérer au besoin si vous êtes perdu ou dans des zones de chasse.

Pour trouver le parapluie de vos rêves :

https://zpacks.com/products/lotus-umbrella

http://euroschrim.com

https://www.campz.fr/equipement/accessoires-de-voyage/parapluie.html

Quand deux écoles s’affrontent !!

Géoportail, OpenStreetmap, Google.. quel bon fond de carte numérique en randonnée ?

Depuis quelques mois je vois de nombreux randonneurs sortir leur smartphone pour se situer lors de nos balades en groupe. Je ne peux que me réjouir de cette curiosité en déplorant cependant une sacrée méconnaissance de la cartographie relative à notre activité .

Avant la prolifération des App de randos, la carte papier IGN au 1:25.000e (1 cm sur la carte = 250 m sur le terrain) était l’outil indispensable à l’orientation et au tracé des itinéraires . Fort heureusement, elle le reste encore en offrant une fois dépliée une vision globale d’une zone à découvrir avec un maximum d’informations. A condition de savoir la lire et de s’y orienter avec l’autre outil : la boussole !

Désormais les App fleurissent sur les écrans, le GPS ou Galiléo donnent en un coup d’oeil la position du randonneur et lui offrent de nombreuses fonctions supplémentaires notamment la possibilité de charger, suivre ou sauvegarder une trace au format .gpx . Il y un bémol à cette enthousiasme : encore faut-il disposer du bon fond de carte.

Qu’est ce qu’un bon fond de carte pour le randonneur ??

Il faut d’abord disposer d’un document numérique capable de visualiser les chemins AVEC PRECISION (sentiers ordinaires, GR, PR balisés, route de Compostelle..etc..) , les courbes de niveau , les points remarquables pouvant servir de repère (église, château d’eau, voie de chemin de fer..) Cette précision et ce détail doivent être équivalents à ceux des cartes au 1:25000e papier. Encore faut que le développeur de l’App s’y soit intéressé ou que le randonneur sache correctement paramétrer son App entre usage à pied, en vélo, en bagnole , usage urbain ou outdoor.

Actuellement et pour la France, les App de randonnée utilisent deux fonds de carte principaux . Le plus puissant, le plus complet reste sans égal Géoportail (IGN) , payant , mis à jour régulièrement. Les App comme VisoRando, Iphigénie, IGNRando ou Sity trail l’ont adopté. Le rendu topographique, la lisibilité varient d’une App à l’autre.

Lire la suite Géoportail, OpenStreetmap, Google.. quel bon fond de carte numérique en randonnée ?

Une Application pour randonnER dans un rayon de 100km

La randonnée peut désormais reprendre. Toutefois , la réglementation actuelle (14 mai 2020) autorise les déplacements dans un rayon de 100 km autour de votre domicile . L’application Sitytrail bien connue des randonneurs propose ce lien très pratique pour déterminer votre rayon d’action et organiser votre parcours en conséquence . Il suffit de rentrer son adresse pour le visualiser . Facile !

covid.sitytrail.com

RAPPEL DES PRECAUTIONS

Groupe limité à 10 personnes

Pas de prêt de matériel

Distanciation physique lors du transport, de la marche et du pique-nique

Emprunter les sentiers les moins fréquentés

Recommencer la rando à un rythme modéré

Fashion trek : changez votre look pluie !

Vous en avez assez de passer inaperçu lors de vos sorties hivernales pluvieuses ? Qui remarque encore que vous avez  craqué une fortune dans la dernière veste Gore Tex  triple couche , le pantalon ultra strech déperlant et des chaussures de  trail au séchage ultra rapide ?  Réponse  : personne !

Pas de panique, Trekkingzone veille au grain et  vous a concocté un défilé pour satisfaire toutes les fashion victims de sentier en quête d’originalité et de raffinement.

Très bel ensemble spécial Déluge avec la cape de pluie avec visière et ses guêtres « Glamour Rain » à porter décontracté .

 

 

 

 

 

 

Charlotte porte ici les Five fingers , alliant confort et adhérence sur terrain gras. Hervé adopte les modèles Bare foot sur fine lame de cuir et sangles pour un maintien de la cheville optimum même sur pentes détrempées.

 

 

 

 

 

 

 

D. XX adopte la solution Trois en Un , un composé cape de pluie, chapeau de brousse et veste vintage post-déperlance. Le sur-sac à dos confère au tout une note d’élégance rare .
Virginie ne néglige pas l’aisance pour ce déjeuner sur herbe humide : large capuche pour garder sa liberté de mouvements et bâche de récup colorée pour une isolation parfaite.

 

 

 

 

 

 

 

 

Charlotte a craqué sur la dernière cape de pluie signée Ikéa , une solution ingénieuse pour allier élégance pluvieuse et budget serré.

Toutes les App spéciales Compostelle (ios et androïd)

Le pèlerin du XXI e siècle n’ a jamais été aussi connecté. !  Grâce aux nouvelles et nombreuses App disponibles sur smartphone, il peut aujourd’hui (presque) s’affranchir d’emporter un ou deux guides papier et marcher vers Compostelle allégé de 200 à 450 gr. D’ailleurs certains éditeurs comme Miam Miam Dodo l’ont bien compris en proposant des versions numériques de leurs publications traditionnelles.

l ‘App Buen camino en action.

Ces applications permettent évidemment de se positionner sur son itinéraire avec le Gps , d’évaluer ainsi le kilométrage parcouru ou restant, de planifier ses étapes suivant les possibilités de ravitaillement et surtout d’hébergement. Afin d’économiser les batteries et garantir un bon fonctionnement hors connexion internet 3G ou 4G , ces App sont  le plus souvent téléchargeables une fois pour toutes avant de partir . Les hébergements répertoriés présentent photos,  les divers  tarifs, mail téléphone accessibles d’un clic et certains le nombre de places encore  disponibles. (Néanmoins, je vous conseillerais d’appeler pour vérifier). Divers services comme la Poste, les pharmacies ou banques etc… Côté coût, beaucoup d’App sont gratuites hélas avec plus ou moins de pubs parasites à la clef. Les mises à jour sont en principe gratuites via les plate-formes Google Play et Apple Store. Voici une sélection des meilleures App du moment.

Gain de poids, positionnement, calcul des étapes, appel direct des hébergeurs, photos des hébergements, mise à jour garantie, gratuité ou faible coût, contact possible avec d’autres marcheurs. Usage multi langues.

Pas d’annotations perso,  bug possible, visualisation des étapes et infos médiocre sur les petits écrans, pas de revente possible. Coût parfois élevé pour les variantes  (N’est-ce pas Miam Miam Dodo !). Vérifiez la durée de la licence. Souvent payante au renouvellement après un an.

CHEMINS DE SAINT-JACQUES  Midi-Pyrénées (Gratuite – Ios et android)

Cette application a été élaborée en partenariat avec l’ACIR Compostelle (Association de Coopération Interrégionale), la FFRP  Midi-Pyrénées), les 8 CDT  et l’ensemble des Offices de Tourisme situés sur les chemins de St-Jacques. Elle couvre les  tronçons des 3 principales voies jacquaires qui traversent la région : – chemin du Puy, chemin d’Arles et chemin du piémont pyrénéen).  Au menu un descriptif complet et illustré de chaque étape, des fiches de découverte du patrimoine culturel et naturel, une liste d’hébergements, de restaurants, de services pratiques (commerces, pharmacies, points d’eau, tables de pique-nique, etc.), un chat en ligne, création et stockage de l’itinéraire, météo à 5 jours,

BUEN CAMINO  (Gratuite . Ios et android)

Cette application  espagnol très aboutie couvre les principaux chemins de la péninsule ibérique : Francès, Norte, Aragon, Madrid, Camino des Anglais… Elle est disponible en 6 langues et dispose d’outils intéressant notamment des alertes sur les changements ou problèmes ponctuels des chemins. Le planificateur d’étapes et le tracés des voies sont aussi pratiques. Tous les services sont mis à jour régulièrement et l’App ne comporte aucune publicité.

Lire la suite Toutes les App spéciales Compostelle (ios et androïd)

Les 10 App smartphone indispensables en randonnée

La boite à outils numérique du randonneur connecté

Il est évident que l’on a pas besoin de smartphone pour randonner ! Mais puisque la technologie est arrivée dans notre quotidien, autant en tirer tous les bénéfices sans  pourtant en devenir esclave. Parmi toutes applications proposées dans l’Apple Store et Google Play , j ‘ai sélectionné  10 utilitaires destinés à faciliter vos randonnées d’un jour ou en itinérance  à améliorer aussi votre sécurité. A condition bien sur d’avoir du réseau GSM (4G, 3G, E.. ). Il existe désormais des accès Wifi un peu partout. Enfin depuis deux ans, votre forfait téléphonique est valable  dans  tous les pays de l’Union Européenne.

S’orienter et se repérer

IPHIGENIE . Dois-je encore présenter l’App de l’IGN ? ! Voici mon outil préféré pour suivre mes itinéraires en France et en Espagne. Iphigénie utilise les fonds de cartes proposés par Géoportail. Une fois les cartes téléchargées en wifi, le connexion au réseau 4G n ‘est plus nécessaire puisque l’App se sert alors du GPS (les satellites). Très puissante  et un rien sophistiquée , elle nécessite cependant un peu d’entrainement avant d’en maîtriser toutes les fonctions. (Abonnement annuel 14, 99€). Sinon, testez aussi IGNrando, Sitytrail, Visorando. etc. des App qui utilisent également les données payantes de Géoportail. Mona rticle complet à lire sur le sujet https://wp.me/p6NqC2-S9

Envoyer sa position GPS

MyGPS COORDINATES . Personne n’est à l’ abri d’un pépin en randonnée . Cette App vous permet d’envoyer votre position GPS à vos proches voire aux services de secours, et ce par mail ou sms. Une fois le message reçu, vos coordonnées Longitude/Latitude s’affichent ainsi que votre position géographique via Google Map. Rappelons que le 112 reste le numéro d’appel universel des secours en Europe. (gratuite )

Lire la suite Les 10 App smartphone indispensables en randonnée

Test sac à dos : Osprey Kestrel 38 litres

Le fabricant américain Osprey a conçu son premiers sac à dos en 1974 pour un client de Santa Cruz en Californie. Depuis la marque est devenue une référence sur un marché haut de gamme en restant fidèle à ses objectifs  de qualité et performances . Pour ma part, j’en suis à mon second modèle  de la marque. Je les ais utilisés en sorties de w.e ou en Grande Randonnée notamment sur quatre chemins de Compostelle ou sur le GR34. (Tour de Bretagne en autonomie) . J’ai toutefois alterné une année avec un modèle de chez Deuter, l’autre marque référence en rando, avant de revenir chez Osprey, séduit avant tout  par le poids, un critère déterminant.

En novembre dernier Osprey m’a confié un tout nouveau modèle, le Kestrel 38 litres, qui vient juste d’être commercialisé, afin de le tester . Voici mes impressions .

Conditions du test : sortie de 25 km en Ile-de-France, temps hivernal pluvieux, charge 7 kg , bâtons de marche.

Prise en main, pesée et réglages

Avant d’effectuer les réglages de base et de le charger, j’ ai pesé le Kestrel 38 . Et je fus agréablement surpris, le peson affichait 900 gr. Après examen, on voit que Osprey a d’abord réduit le système de sangles au strict nécessaire, en utilisant une épaisseur de tissu plus faible. Côté réglage de hauteur du sac (de 48 à 58 cm), il s’obtient  grâce à un panneau ajustable par  fixation de type Velcro . Le système de ventilation du dos est de type AirSpace, très confortable, il épouse bien la cambrure naturelle lombaire si le réglage est correctement fait. Le réglage du harnais (ceinture, bretelles et sangle de poitrine, sangles de charge) est tout à fait classique. Un sifflet de sécurité est intégré dans la boucle de poitrine.  Remarque : les sangles de compression inférieures transmettent directement l’effort sur la ceinture. Osprey reste fidèle à son accrochage latéral des bâtons « Stow-on-the-go » , sous le bras gauche. Je n’en raffole pas car les bâtons deviennent encombrant lorsque le sac est posé à terre.

 

Détail des compartiments.

Le Kestrel 38 l possède une poche centrale principale de fort volume fermée par un lien et un blocage rapide. Sur la partie basse du sac,  on trouve un compartiment zippé destiné par exemple à un sac de couchage . Les deux compartiments sont séparés  à l’intérieur par une « cloison » de toile amovible fixée  par deux boucles. Nb : La poche supérieure n’est pas amovible sur ce modèle. D’un bon volume, celle-ci est dotée d’une petit poche intérieure zippée en filet avec crochet porte-clefs. Le soufflet extérieur  (non zippé) permet un rangement facilement accessible . Enfin,  deux compartiments latéraux bas externes en tissu extensible permettent de glisser une gourde ou autres accessoires. Nouveau  : la poche à eau ne se glisse plus dans le sac mais à l’extérieur entre le compartiment principal et le panneau Airspace. Une petite boucle externe permet de le maintenir accroché en hauteur dans cet espace. Si le choix est assez original, il s’avère toutefois un peu laborieux de glisser la poche à eau dans cet espace.  Ajoutons qu’un sur-sac de pluie réglable par cordon est intégré  dans un compartiment inférieur zippé. Bien pratique, car cela permet de le mettre en place rapidement sans avoir à le chercher dans les méandres du sac. La fixation d’un piolet  et l’utilisation de sangles supplémentaires sont prévus.

Le confort . Le Kestrel 38 litres est donné pour une charge optimale autour de 11 kg . Au-delà , de part sa conception légère , notamment son rembourrage au niveau des bretelles et de la ceinture, je crains que le confort soit moins performant. Avec ma charge de 7kg, ce sac fut un vrai régal. On le sent à peine à condition que les volumes soient bien répartis et que les sangles de compression soient serrées pour obtenir une stabilité parfaite de l’ensemble en marchant.

Conclusions : légèreté et  simplicité avant tout

Les  – On regrettera peut être l’absence d’un zip sur le soufflet dorsal extérieur et encore.. Le système de rangement de la poche à eau par l’extérieur est certes astucieux mais finalement peu pratique. La fixation latérale des bâtons ne m’a toujours pas convaincu !

Les + Le Kestrel 38 litres Osprey vous séduira par son faible poids, sa simplicité, sa qualité de fabrication et son confort . J’attends les jours de chaleurs pour me prononcer sur la ventilation AirSpace ! Je recommanderais ce volume pour des sorties à la journée et des randonnées en semi-autonomie car le volume de 38 litres peut s’avérer un peu juste sur un programme long,  type Compostelle. Le choix du modèle 48 litres serait préférable. L’utilisation de matériaux haut de gamme pour ce poids-plume justifie les 170 € d’investissement sur le long terme, sachant que la robustesse Osprey n’est plus à démontrer.

Les divers modèles de la gamme Kestrel .

la gamme Kestrel (H) et Kyte (F) Osprey 2019

 

Comment charger, créer, partager des parcours GPS de rando ?

Le GPS fait désormais partie de la panoplie du randonneur en complément des traditionnelles cartes papier et  boussole . Dans un article précédent  j’avais répertorié les principales App GPS pour smartphone permettant d’enregistrer votre trace. Voyons maintenant quels usages en faire par l’intermédiaire d’un paquet numérique appelé :  le fichier .gpx

A quoi ressemble un fichier gpx  ?

Ce suffixe signifie  GPS Exchange Format  . Le fichier contient un ensemble de points enregistrés lors de votre parcours (longitude et latitude des waypoints ) ainsi que plusieurs métadonnées :  nom, auteur, description, copyright, date, heure..etc.

Le format .gpx (ou KML développé par Google) sont désormais des standards  gérés par l’Open Geospacial Consorcium.  Les autres formats sont  dits « fermés » car spécifiques aux marques (ViaMichelin, Navteq.. ) . En explorant la source d’un fichier gpx , vous trouverez ce type de lignes en code html . Les connaisseurs peuvent ainsi les bidouiller pour en améliorer certains paramètres dont la précision.

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8" standalone="no" ?>
<gpx xmlns="http://www.topografix.com/GPX/1/1" creator="byHand" version="1.1" 
    xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance" 
    xsi:schemaLocation="http://www.topografix.com
<name>Cala Sant Vicenç - Mallorca</name>
    <sym>City</sym>
  </wpt>

Lire la suite Comment charger, créer, partager des parcours GPS de rando ?

Best GPS Hiking App for smartphones (Android and Ios – US-UK-Europe)

Do GPS hiking Apps  signal the end of paper maps and compass ?

Map and compass, 100% reliability

Apart walkers who simply follow a group without asking any questions except about lunch time, most hikers are still trying to find out where they are, what direction to take to achieve their goal or how to decide a plane B if something goes wrong, estimate the time remaining to walk. For a long time, using topographic paper maps, which are tourism (Michelin, IGN …) or those called of Staff, cadastral, etc. The compass always part of the essential accessory to the use of the topographic map. The scale typically used rando is 1: 25.000e, that is to say 1 cm = 250 m. This scale provides sufficient accuracy to follow a route on foot. Topographic maps contain a wealth of useful information to guidance: GR, PR, GPR not defined the FFRP ( Federation Française de Randonnée Pédestre), roads, contour lines defining the terrain, rivers, various buildings (water towers, churches, viaducts …) and the numbers of the parcels of land in the forest helpful. We must therefore learn to read the cards. Nothing complicated, and most clubs and hiking associations offer orientation courses. We must therefore learn to read the cards.

Advantages and weaknesses of paper maps: reliable support, no down, no energy. However, the update is done about every 5 years (eg IGN). Several cards are required for hikes over several days (weight and cost). The new cards called « compatible GPS » (Reference military UTM grid) make it easy to see the position read from a GPS (without base map) on the map and thus determine its position. Finally, despite the efforts of publishers, they remain fragile and poorly resistant to weathering. The use of the card holder is recommended here. Whatever the cards will always remain the most reliable backpacker guidance tool.

You take your laptop? As much use when hiking.

Lire la suite Best GPS Hiking App for smartphones (Android and Ios – US-UK-Europe)